Frédérique Barral au 1er Goûter de Yummy !

 Il y a quelques semaines, nous recevions  Frédérique Barral  à l’occasion de la Journée Mondiale de la Maladie Coeliaque. Dans le cadre de notre premier Goûter de Yummy, cette auteure d’ouvrages sur le sans gluten mais également styliste et photographe culinaire ainsi que co-créatrice du très beau magazine  Niépi  nous a fait l’honneur de venir parler avec nous des différentes manières de faire du sans gluten un plaisir. Voilà quelques éléments à retenir…    La maladie coeliaque c’est quoi ?    La maladie coeliaque est une maladie chronique de l’intestin déclenchée par la consommation de gluten, un mélange de protéines contenues dans certaines céréales (blé, orge, seigle…). Elle se manifeste principalement par des symptômes digestifs comme des douleurs, diarrhées, ballonnements. Son dépistage requiert un questionnaire médical ainsi que des tests sérologiques permettant la détection et le dosage d’anticorps (notamment anti-tTG de type IgA). En complément, une endoscopie ainsi que des tests génétiques peuvent être prescrits.   En outre, la maladie peut provoquer selon les personnes des troubles neurologiques et comportementaux. Des personnes atteintes notamment d’autisme ou d’Alzheimer ont vu leur état s’améliorer une fois le gluten ôté de leur alimentation.   L’expérience de Frédérique Barral   La fille de Frédérique Barral avait 6 ans lorsqu’elle a été diagnostiquée coeliaque. Et pour ses parents, cela a été un immense soulagement ! La petite fille avait en effet développé des troubles de santé et du comportement au cours des années précédentes, ce qui leur faisait craindre qu’elle soit atteinte d’une maladie bien plus difficile à affronter. Une fois le diagnostic posé, c’est une nouvelle vie qui s’est offerte à la famille Barral, certes plus contraignante mais pleine de perspectives !  Diagnostiquée coeliaque elle aussi, Frédérique Barral a décidé de prendre à bras le corps ce challenge, quitte à s’investir sur plusieurs tableaux. Après avoir habité à Bali plusieurs années avec sa famille, Frédérique Barral s’est lancée dans de nouvelles aventures une fois revenue en France : elle est aujourd’hui à la tête d’une collection  “Cuisiner sans... gluten”  aux éditions Terre Vivante et a également créé  Niépi  avec son mari graphiste-designer, un magazine trimestriel cuisine et art de vivre sans gluten.  Frédérique Barral nous prouve donc qu’on peut être tout à la fois une maman engagée, une entrepreneuse créative, une cuisinière hors pair… le tout sans gluten !   Quelles cuisines sans gluten ?   Frédérique Barral a enjoint les participants de ce goûter-conférence à sortir de leurs habitudes pour trouver de nouvelles solutions sans gluten. Et pour ce faire, plusieurs options. On peut chercher à adapter ses recettes grâce aux multiples substituts sans gluten : millet, quinoa, châtaigne, manioc, pomme de terre… ce sont autant de farines et amidons qui peuvent remplacer les farines de blé (contenant donc du gluten). Le choix est large ! Mais on peut également se pencher sur les cuisines du monde, qui utilisent souvent des céréales autres que le blé (riz en Asie, maïs en Amérique latine…).   En somme, pour que le sans gluten soit un véritable plaisir, soyez créatifs ! Et c’est Frédérique Barral qui le dit.

Il y a quelques semaines, nous recevions Frédérique Barral à l’occasion de la Journée Mondiale de la Maladie Coeliaque. Dans le cadre de notre premier Goûter de Yummy, cette auteure d’ouvrages sur le sans gluten mais également styliste et photographe culinaire ainsi que co-créatrice du très beau magazine Niépi nous a fait l’honneur de venir parler avec nous des différentes manières de faire du sans gluten un plaisir. Voilà quelques éléments à retenir… 

La maladie coeliaque c’est quoi ? 

La maladie coeliaque est une maladie chronique de l’intestin déclenchée par la consommation de gluten, un mélange de protéines contenues dans certaines céréales (blé, orge, seigle…). Elle se manifeste principalement par des symptômes digestifs comme des douleurs, diarrhées, ballonnements. Son dépistage requiert un questionnaire médical ainsi que des tests sérologiques permettant la détection et le dosage d’anticorps (notamment anti-tTG de type IgA). En complément, une endoscopie ainsi que des tests génétiques peuvent être prescrits. 

En outre, la maladie peut provoquer selon les personnes des troubles neurologiques et comportementaux. Des personnes atteintes notamment d’autisme ou d’Alzheimer ont vu leur état s’améliorer une fois le gluten ôté de leur alimentation.

L’expérience de Frédérique Barral

La fille de Frédérique Barral avait 6 ans lorsqu’elle a été diagnostiquée coeliaque. Et pour ses parents, cela a été un immense soulagement ! La petite fille avait en effet développé des troubles de santé et du comportement au cours des années précédentes, ce qui leur faisait craindre qu’elle soit atteinte d’une maladie bien plus difficile à affronter. Une fois le diagnostic posé, c’est une nouvelle vie qui s’est offerte à la famille Barral, certes plus contraignante mais pleine de perspectives !

Diagnostiquée coeliaque elle aussi, Frédérique Barral a décidé de prendre à bras le corps ce challenge, quitte à s’investir sur plusieurs tableaux. Après avoir habité à Bali plusieurs années avec sa famille, Frédérique Barral s’est lancée dans de nouvelles aventures une fois revenue en France : elle est aujourd’hui à la tête d’une collection “Cuisiner sans... gluten” aux éditions Terre Vivante et a également créé Niépi avec son mari graphiste-designer, un magazine trimestriel cuisine et art de vivre sans gluten.

Frédérique Barral nous prouve donc qu’on peut être tout à la fois une maman engagée, une entrepreneuse créative, une cuisinière hors pair… le tout sans gluten !

Quelles cuisines sans gluten ?

Frédérique Barral a enjoint les participants de ce goûter-conférence à sortir de leurs habitudes pour trouver de nouvelles solutions sans gluten. Et pour ce faire, plusieurs options. On peut chercher à adapter ses recettes grâce aux multiples substituts sans gluten : millet, quinoa, châtaigne, manioc, pomme de terre… ce sont autant de farines et amidons qui peuvent remplacer les farines de blé (contenant donc du gluten). Le choix est large ! Mais on peut également se pencher sur les cuisines du monde, qui utilisent souvent des céréales autres que le blé (riz en Asie, maïs en Amérique latine…). 

En somme, pour que le sans gluten soit un véritable plaisir, soyez créatifs ! Et c’est Frédérique Barral qui le dit.