Intolérant, cœliaque : deux situations bien différentes

Source photo : rapide sans gluten  Source photo couverture : doctissimo  Aujourd'hui, le jeudi 16 mai 2019 à lieu la journée mondiale de la maladie cœliaque. Nous entendons de plus en plus parler de l'intolérance au gluten, la maladie cœliaque elle est encore très méconnue  Peu de gens connaissent réellement la différence entre intolérance au gluten et maladie cœliaque.  Sans gluten, intolérant, cœliaque… autant de termes qui reviennent très souvent dans les discussions sur l’alimentation. Et il faut dire que bien souvent ces termes sont galvaudés à tel point qu’il peut être difficile de s’y retrouver. Alors il est temps d’éclaircir un peu ces concepts pour amorcer avec plus de sérénité ce nouveau mode d’alimentation !   Le sans gluten, qu’est-ce que c’est ?   L’expression “sans gluten” fait référence à un régime ou des aliments qui ne contiennent pas de gluten. Le gluten est un ensemble de protéines présent dans les graines de nombreuses céréales à paille telles que le blé, l’orge, l’avoine, le seigle…  Ainsi, une alimentation sans gluten fera la part belle à d’autres céréales comme le millet, le maïs, le quinoa*... et substituera parfois aux farines des amidons comme celui de la pomme de terre.   Intolérant, cœliaque : deux situations bien différentes   Le gluten est composé de gluténine et de gliadine. Cette dernière, la gliadine, est responsable tant de l’intolérance au gluten que de la maladie cœliaque. Pour autant, ces deux sont à ne pas confondre !  L’intolérance au gluten n’est pas une maladie mais regroupe un ensemble de symptômes qui peuvent être ressentis par une personne sensible au gluten : troubles digestifs, nausées, ballonnements… Ces troubles varient en intensité selon les personnes.  La maladie coeliaque est pour sa part une maladie chronique. Elle provoque le développement d’anticorps au gluten qui attaquent la muqueuse intestinale. En détruisant les villosités de l’intestin nécessaires à l’absorption des aliments, le gluten empêche le malade de capter les nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps humain.   Comment savoir si l’on doit suivre un régime sans gluten ?   Tant pour l’intolérance que pour la maladie coeliaque, une seule solution est connue à ce jour : le régime sans gluten.  Le dépistage de la maladie coeliaque requiert un questionnaire médical ainsi que des tests sérologiques permettant la détection et le dosage d’anticorps (notamment anti-tTG de type IgA). En complément, une endoscopie ainsi que des tests génétiques peuvent être prescrits.  Pour l’intolérance, le chemin n’est pas aussi tracé, mais il est conseillé d’ôter le gluten de son alimentation pendant une semaine pour constater une amélioration des symptômes  Nous profitons de cette journée pour essayer de sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur ce sujet de société au combien important.  Pour plus d’actus et d’infos sur le sans gluten, suivez-nous sur Facebook et Instagram !  * ces trois farines sont utilisées dans notre pâte à gaufres !

Source photo : rapide sans gluten

Source photo couverture : doctissimo

Aujourd'hui, le jeudi 16 mai 2019 à lieu la journée mondiale de la maladie cœliaque. Nous entendons de plus en plus parler de l'intolérance au gluten, la maladie cœliaque elle est encore très méconnue

Peu de gens connaissent réellement la différence entre intolérance au gluten et maladie cœliaque.

Sans gluten, intolérant, cœliaque… autant de termes qui reviennent très souvent dans les discussions sur l’alimentation. Et il faut dire que bien souvent ces termes sont galvaudés à tel point qu’il peut être difficile de s’y retrouver. Alors il est temps d’éclaircir un peu ces concepts pour amorcer avec plus de sérénité ce nouveau mode d’alimentation !

Le sans gluten, qu’est-ce que c’est ?

L’expression “sans gluten” fait référence à un régime ou des aliments qui ne contiennent pas de gluten. Le gluten est un ensemble de protéines présent dans les graines de nombreuses céréales à paille telles que le blé, l’orge, l’avoine, le seigle…

Ainsi, une alimentation sans gluten fera la part belle à d’autres céréales comme le millet, le maïs, le quinoa*... et substituera parfois aux farines des amidons comme celui de la pomme de terre.

Intolérant, cœliaque : deux situations bien différentes

Le gluten est composé de gluténine et de gliadine. Cette dernière, la gliadine, est responsable tant de l’intolérance au gluten que de la maladie cœliaque. Pour autant, ces deux sont à ne pas confondre !

L’intolérance au gluten n’est pas une maladie mais regroupe un ensemble de symptômes qui peuvent être ressentis par une personne sensible au gluten : troubles digestifs, nausées, ballonnements… Ces troubles varient en intensité selon les personnes.

La maladie coeliaque est pour sa part une maladie chronique. Elle provoque le développement d’anticorps au gluten qui attaquent la muqueuse intestinale. En détruisant les villosités de l’intestin nécessaires à l’absorption des aliments, le gluten empêche le malade de capter les nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps humain.

Comment savoir si l’on doit suivre un régime sans gluten ?

Tant pour l’intolérance que pour la maladie coeliaque, une seule solution est connue à ce jour : le régime sans gluten.

Le dépistage de la maladie coeliaque requiert un questionnaire médical ainsi que des tests sérologiques permettant la détection et le dosage d’anticorps (notamment anti-tTG de type IgA). En complément, une endoscopie ainsi que des tests génétiques peuvent être prescrits.

Pour l’intolérance, le chemin n’est pas aussi tracé, mais il est conseillé d’ôter le gluten de son alimentation pendant une semaine pour constater une amélioration des symptômes

Nous profitons de cette journée pour essayer de sensibiliser le plus grand nombre de personnes sur ce sujet de société au combien important.

Pour plus d’actus et d’infos sur le sans gluten, suivez-nous sur Facebook et Instagram !

* ces trois farines sont utilisées dans notre pâte à gaufres !

Carla Morello